Le Mensonge de l'Evolution

< <
14 / total: 14

Conclusion

Le professeur de philosophie et d’histoire de la science Thomas Kuhn, dans son livre The Structure of Scientific Revolutions (La structure des révolutions scientifiques), s’attarde sur le concept de paradigme – une vision du monde scientifique acceptée à n’importe quelle époque particulière. Parfois les scientifiques s’allient étroitement avec un paradigme, mais avec les nouvelles découvertes leur paradigme finit par apparaître comme étant faux. A une époque, le point de vue dominant était celui du modèle de l’univers centré sur la terre de Claudius Ptolémée. Bien que très fort, le paradigme finit par être renversé par les découvertes de Copernic. Il fut alors remplacé par un autre paradigme. Selon Kuhn, le monde de la science connaît de grands mouvements de paradigmes appelés “révolutions scientifiques”.

Kuhn souligne qu’un nombre considérable de scientifiques font tout pour préserver le paradigme existant, ce qui fait d’eux des conservateurs. C’est pourquoi il estime que les initiateurs des révolutions scientifiques n’ont pas “d’autorité scientifique” et sont plutôt externes au monde scientifique ou alors de jeunes esprits venant d’embrasser le monde. Kuhn cite le célèbre scientifique Max Planck: “Une nouvelle vérité scientifique ne triomphe pas en convainquant ses opposants et en leur faisant voir la lumière, mais parce que ses opposants finissent par mourir et une nouvelle génération grandit se familiarisant avec.”163

paysage
 

A Lui tous ceux qui sont dans les cieux et la terre: tous Lui sont entièrement soumis. Et c'est Lui qui commence la création puis la refait; et cela Lui est plus facile. Il a la transcendance absolue dans les cieux et sur la terre. C'est Lui le Tout Puissant, le Sage. (Sourat Ar-Rum, 26-27)

Aujourd’hui, le monde scientifique connaît une révolution. Le darwinisme fut scientifiquement discrédité, mais les individus dits d’autorité dans la communauté scientifique ne l’acceptent pas. Leur refus totalement idéologique et dogmatique s’affaiblit néanmoins avec la prise de conscience du public. La lumière brillant devant les yeux du monde scientifique est la création. Les scientifiques ayant étudié la question affirment que la vue ne peut être le produit de forces naturelles aléatoires comme le prétendait Darwin, mais au contraire, l’œuvre d’un Créateur doté d’une science suprême. Ce Créateur est Dieu, le Seigneur de tous les mondes. De plus en plus de scientifiques acceptent ce fait chaque jour. La chute scientifique du darwinisme est démontrée de façon plus claire.

Phillip E. Johnson de l’Université de Californie à Berkeley est l’une des figures importantes du mouvement antiévolutionniste. Il est convaincu que très bientôt le darwinisme ira à la poubelle. Après avoir mentionné les nouvelles mesures légales prises dans certains états des Etats-Unis permettant les preuves scientifiques contraires au darwinisme d’être incluses dans les manuels, Johnson fait le commentaire suivant:

Le tournant décisif des évènements se produit non pas dans le programme des écoles publiques mais dans les esprits et dans les écrits de ceux qui connaissent les preuves et restent indépendants dans leur esprit. Les darwinistes savent qu’ils perdent des preuves, et non qu’ils en gagnent et qu’ils perdent également le soutien public. Ils essaient désespérément de différer le fait qu’ils doivent admettre par exemple que les mites poivrées ne se posent pas sur les troncs d’arbres et que la sélection naturelle ne produit pas d’augmentation de l’information génétique. Ils s’entraînent également à fournir des explications pour les défaites... 164

Les darwinistes doivent s’arrêter sur le processus et les raisons de la critique de leur théorie. La plupart de leurs collègues sont conscients des preuves examinées ici dans ce livre. Certains persistent à les ignorer et à défendre le darwinisme. Ignorants des développements scientifiques, ils veulent vivre dans le monde des années 50, ce qui correspond selon eux à la belle époque du darwinisme. S’ils sont interrogés sur les preuves de l’évolution, ils proposent avidement l’expérience décriée de Miller, les soi-disant branchies chez l’embryon humain, l’histoire des mites poivrées ou la fantastique série des chevaux. Ils ignorent l’explosion cambrienne, la complexité irréductible et les origines de l’information génétique. Il est toutefois inutile pour quiconque influencé par des livres dépassés et une propagande darwiniste de s’accrocher à cette théorie sans valeur. Nous invitons les darwinistes à éviter une telle situation, à se débarrasser de leurs préjugés, à accepter les preuves scientifiques et regarder la vérité en face.

Les défenseurs du darwinisme doivent abandonner leur foi aveugle en cette théorie, en étudiant les conclusions de la science et en les évaluant sans idées préconçues. Si la moindre preuve vient étayer le darwinisme, ils doivent l’annoncer haut et fort. Mais si leurs arguments s’avèrent faux, ils doivent faire face aux faits et laisser de côté leur attachement aveugle à la théorie de l’évolution.

S’ils sont sincères dans leur quête, même les partisans les plus âpres du darwinisme se rendront compte que la théorie est une grande illusion, comme l’indiquent les faits scientifiques.

La chute scientifique du darwinisme nous est rapportée dans le Coran, lorsque Dieu révèle:

Et dis: “La vérité est venue et l’erreur a disparu. Car l’erreur est destinée à disparaître.” (Sourate al-Isra, 81)

Le darwinisme est une doctrine fausse et trompeuse. Elle jouissait autrefois d’une influence en tirant profit du manque de connaissances et du milieu scientifique peu sophistiqué. La révélation de la vérité ainsi que l’évaluation des découvertes scientifiques réelles par des individus intègres conduisirent à la déchéance de cette illusion.

Les darwinistes essaient aujourd’hui de rejeter, de cacher ou d’ignorer la vérité afin d’entretenir le mensonge. Ils ont tort cependant. Par leur attitude ils se trompent et s’humilient. Dans le Coran, Dieu révéla un verset qui doit servir de leçon aux darwinistes:

Et ne mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité. (Sourate al-Baqara, 42)

Après avoir eu accès à la vérité, il est temps de cesser toute résistance et de l’embrasser. Jusqu’à maintenant, certains purent croire au mensonge de l’évolution parce qu’il fut instillé dans leur esprit par d’autres. Mais s’ils sont sincères, au lieu de courir après une illusion et de s’humilier dans ce monde et le suivant, ils devront chercher la vérité et l’intégrer à leur vie. Il ne faut pas oublier que sincérité et honnêteté sont récompensées à la fois dans cette vie et la suivante.

 

NOTES

163- MORELL, V.."A Cold, Hard Look at Dinosaurs", Discover, 1996, 17(12):98–108.++

164- Phillip Johnson, “A Step Forward in Ohio”, Touchstone, Volume 16, Issue 1,Ocak-Şubat 2003, sf. 11; http://www.touchstonemag.com/docs/issues/16.1docs/16-1pg11.html

 

14 / total 14
Vous pouvez lire le livre Il Était Une Fois Le Darwinisme de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top