Le Mensonge de l'Evolution

L'erreur selon laquelle la création à partir d'eau indiquerait une création évolutionnaire

 

Cest Nous Qui avons créé l’homme d’une combinaison de liquides (noutfa), afin de l’éprouver, ce pour quoi Nous le dotâmes de l’ouïe et de la vue. (Coran, 76 : 2)

Ceux qui défendent la tromperie de la création évolutionnaire essayent de montrer que les indications de nombreux versets selon lesquels l'homme fut créé à partir d'eau (noutfa), prouvent que tous les êtres vivants sont apparus à partir d'eau.

A l’examen d’un autre verset où les étapes de la création humaine sont expliquées, l'erreur fondamentale de ces commentaires est clairement révélée :

Humains, vous demeureriez dans le doute quant à la résurrection ? Eh bien ! Nous vous avons créés de terre, puis d'une goutte de liquide, puis d'un accrochement [alaq], puis d'une mâchure, soumise à création échelonnée, cela pour vous démontrer (Notre pouvoir). Et Nous fixons dans les matrices ce que bon Nous semble, jusqu'à un terme déterminé, et puis enfin Nous vous faisons sortir enfant, après quoi Nous visons à vous faire atteindre votre force adulte ; et certains parmi vous sont récupérés (jeunes), et d’autres ramenés au plus débile de l’âge, au point de ne rien connaître après avoir connu. Ainsi vois-tu la terre languir, et quand Nous faisons descendre de l’eau sur elle, s’émouvoir, gonfler, faire pousser un peu de chaque merveilleuse espèce. (Coran, 22 : 5)

Dans ce verset, les étapes de la création d'un être humain sont décrites. La terre, c'est-à-dire des substances organiques et inorganiques qui se retrouvent sous leur forme élémentaire sur et dans la terre, est la matière première qui inclut les minéraux et les éléments fondamentaux du corps humain. La seconde étape est le rassemblement de ces matériaux dans le liquide séminal, lequel est décrit dans le Coran comme une combinaison de liquides. Cette goutte contient les spermatozoïdes qui possèdent l'information génétique et la structure nécessaires à la fertilisation de l'ovule à l'intérieur de l'utérus de la mère. En bref, la matière première pour un être humain est la terre, dont l'essence est collectée dans une goutte de liquide séminal de telle manière à former un être humain. Après l'étape de l'eau, les étapes du développement d'un être humain à l'intérieur du ventre de la mère sont décrites dans le Coran. La théorie de l'évolution, d'un autre côté, suppose l'existence de millions d'étapes hypothétiques (la première cellule, les créatures unicellulaires, les créatures multicellulaires, les invertébrés, les vertébrés, les reptiles, les mammifères, les primates et d'innombrables étapes identiques) entre l'apparition de la vie dans l'eau et la formation d'un être humain. Cependant, dans la séquence présentée par le verset, il est clair qu'il n'y a aucune logique ou description de ce type, car un être humain prend la forme d'un 'alaq après qu'il ou elle ait été sous forme d'une goutte de liquide.

Pour cette raison, il est clair que le verset ne décrit pas les différentes étapes de l’évolution subies par un être humain, mais plutôt les étapes de la création avant et à l'intérieur de l'utérus de la mère jusqu'à un âge avancé.

Certains commentateurs du Coran pensent que "la création des êtres vivants à partir de l'eau" contient une signification qui va dans le sens de la théorie de l'évolution. Mais ce point de vue est sérieusement erroné. Les versets révèlent que l'eau est la matière première pour les êtres vivants en disant qu'ils ont tous été créés à partir d'elle. En fait, la biologie moderne a révélé que l'eau est le composant fondamental de tous les corps vivants, car le corps humain est composé d'environ 70 % d'eau. L'eau permet le mouvement à l'intérieur des cellules, entre les cellules et entre les tissus. Sans elle, il n'y aurait pas de vie.

D'autres versets énonçant que les êtres humains et les autres êtres vivants ont été créés à partir d'eau n'ont également aucune signification qui pourrait être utilisée pour soutenir l'évolution. Les versets suivants font partie de ceux qui contiennent de telles déclarations :

Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte ? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ? (Coran, 21 : 30)

Les versets ci-dessous énoncent clairement que la "goutte d'eau" correspond au sperme :

Celui Qui crée les partenaires du couple, mâle et femelle, d'une goutte de liquide éjaculé (min noutfatin idha toumna). (Coran, 53 : 45-46)

 

min

: de

noutfatin

: noutfa, goutte de liquide

idha

: quand

toumna

: être éjaculé

 

Ne fut-il pas cette goutte de liquide en sperme éjaculé (noutfatan min maniyin youmna) ? (Coran, 75 : 37)

 

nutfatan

: noutfa, goutte de liquide

min

: de

maniyin

: sperme

youmna

: être éjaculé

 

Que l'homme considère ce dont il a été créé ! N’a-t-il pas été créé d’un liquide éjaculé, (khouliqa min ma'in dafiqin) jaillissant d'entre les lombes et les iliaques ? (Coran, 86 : 5-7)

 

khouliqa

: a été créé

min

: de

ma'in

: liquide

dafiqin

: sortir soudainement, jaillir,
s'écouler

 

L'erreur selon laquelle la création à partir de terre puis à partir d'eau indique une création évolutionnaire

… Serais-tu mécréant envers Celui Qui t'a créé de terre, puis de sperme et enfin t'a façonné en homme ? (Coran, 18 : 37)

Les commentaires de Omar Nasuhi Bilmen sur le même verset sont les suivants :

Est-ce que vous reniez Dieu le Tout-Puissant Qui a créé le Prophète Adam, le premier de votre race et la cause de votre création, (de la terre), qui vous a ensuite créés (vous a formés comme un homme après vous avoir créés) à partir d'une noutfa et une goutte de sperme, qui vous a créés comme un être humain complet suite aux différentes étapes de la vie ? Car renier la vie après la mort signifie renier Dieu Tout-Puissant, qui vous donne la nouvelle que cela va arriver et qui a le pouvoir de le réaliser.

L'expression création à partir de terre décrit la création du Prophète Adam, et la création à partir de l'eau fait référence au développement d'un être humain, en commençant par le sperme. Le verset ci-dessous indique que Dieu a créé l'être humain directement depuis de l'argile séché. Ce verset, qui décrit la création du Prophète Adam, ne parle pas d'étape :

Et lorsque ton Seigneur dit aux anges : "Je vais créer un homme d'argile crissante, extraite d'une boue malléable, et dès que Je l'aurai harmonieusement formé et lui aurai insufflé Mon souffle de vie, jetez-vous alors, prosternés devant lui." (Coran, 15 : 28-29)

Si le récit coranique des étapes de la création est lu attentivement, en gardant à l'esprit les processus consécutifs, on réalise immédiatement qu'un tel point de vue évolutionniste est incorrect.

Le Coran contient de nombreux versets indiquant que le Prophète Adam (psl) n'a pas été créé via une étape évolutionnaire. Un de ces versets indique :

La semblance de Jésus au regard de Dieu est celle d'Adam que Dieu créa de terre, puis Il lui dit : "Sois", et il fut. (Coran, 3 : 59)

Ce verset montre que Dieu a créé les Prophètes Adam et Jésus (pse) de la même manière. Comme on l'a souligné plus tôt, le Prophète Adam (psl) fut créé sans parents, à partir de la terre, sur l'ordre de Dieu "Sois !". Le Prophète Jésus (psl) fut aussi créé sans père, par la volonté de Dieu exprimée à travers l'ordre "Sois !"

Dans les autres versets qui font référence à la création à partir d'eau et de terre, ce ne sont pas les étapes de l’évolution de l'homme qui sont décrites, mais les étapes de la création humaine avant ce qui se passe dans l'utérus, puis pendant et après la naissance.

O hommes ! Si vous doutez au sujet de la résurrection, C'est Nous qui vous avons créés de terre, puis d'une goutte de sperme, puis d'une adhérence puis d'un embryon [normalement] formé aussi bien qu'informe pour vous montrer [Notre omnipotence] et Nous déposerons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu'à un terme fixé. Puis Nous vous en sortirons [à l'état] de bébé, pour qu'ensuite vous atteigniez votre maturité. Il en est parmi vous qui meurent [jeunes] tandis que d'autres parviennent au plus vil de l'âge si bien qu'ils ne savent plus rien de ce qu'ils connaissaient auparavant. De même tu vois la terre desséchée : dès que Nous y faisons descendre de l'eau elle remue, se gonfle, et fait pousser toutes sortes de splendides couples de végétaux. (Coran, 22 : 5)

L'erreur selon laquelle le Coran contiendrait des signes du processus évolutionnaire

S'est-il écoulé pour l'homme un laps de temps durant lequel il n'était même pas une chose mentionnable ? (Coran, 76 : 1)

Ces mêmes personnes utilisent aussi ce verset comme la soi-disant preuve pour l'évolution. Dans les traductions basées sur des interprétations personnelles, l'expression "il n'était même pas une chose mentionnable" est vue comme "les états antérieurs avant que l'homme ne devînt homme". Cependant, cette affirmation est aussi éloignée de la vérité que la première.

La version arabe de la section soulignée est la suivante :

lam yakoun chay'an madhkouran

lam o

: il n'était pas

chay'an

: une chose

madhkouran

: mentionnable

 

C'est vraiment jouer sur les mots que d'essayer d'utiliser cette expression comme une preuve pour l'évolution. En fait, les savants islamiques n'interprètent pas ce verset comme indiquant un processus évolutionnaire. Par exemple, Hamdi Yazir d'Elmali fait les commentaires suivants :

Au commencement étaient les éléments et les minéraux, puis les nutritifs végétaux et animaux –"un extrait d'argile" (Coran, 23 : 12) furent créés à partir d'eux, par étapes. Puis, quelque chose est apparue très lentement et par étapes à partir du sperme qui filtra d'eux. Mais ce n'était pas quelque chose qu'on puisse appeler être humain. Tout comme l'humanité n'est pas éternelle, sa substance ne l'est pas non plus ; c'est apparu plus tard. L'homme est apparu longtemps après le commencement du temps et la création de l'univers. (Hamdi Yazir d'Elmali, http://www.kuranikerim.com/telmalili/insandehr.htm)

Omar Nasuhi Bilmen explique le verset de cette manière :

Ces versets annoncent que Dieu a créé l'homme voyant et entendant à partir d'une goutte d'eau, et qu'Il lui a préparé un test… L'humanité n'existait pas au commencement, mais fut créée plus tard sous forme d'un corps façonné à partir d'eau, de terre et d'argile. Cette personne n'était pas connue à cette époque, son nom et les raisons de sa création étaient un mystère pour les habitants de la terre et du ciel. Puis l’homme commença à être connu pour avoir une âme. (Omar Nasuhi Bilmen, Turkish Edition of and Commentary on the Qur'an, vol. 8, p. 3851)

L'Imam al-Tabari explique ce verset comme signifiant : "Une si longue période de temps était passée depuis l'époque d'Adam qu'alors il n'était même pas une chose ayant la moindre valeur et supériorité. Il n'était rien d'autre que de l'argile collante et modifiée". (Imam at-Tabari, Le Commentaire de Tabari, vol. 6, p. 2684)

Pour cette raison, voir l'expression de temps utilisé dans ce verset comme une période d'évolution est purement subjectif.

L'erreur selon laquelle le Prophète Adam (psl) n'était pas le premier homme

Une autre affirmation mise en avant en ce qui concerne l’erreur de la création par évolutionnaire est que le Prophète Adam (psl) n'aurait pas été le premier homme et qu'il n'aurait même pas été un être humain. (On absout le Prophète Adam.) Le verset suivant est présenté comme une preuve de cela :

Puis vint le jour où ton Seigneur dit aux anges : "Je vais installer un représentant (khalîfa) sur la terre." Et les anges de repartir : "Vas-tu établir quelqu’un qui y fera régner le mal et y répandra le sang, alors que nous chantons Ta gloire et célébrons Tes louanges ?" Le Seigneur leur répondit : "Ce que Je sais dépasse votre entendement." (Coran, 2 : 30)

Ceux qui soutiennent cette affirmation disent que le verbe arabe ja'ala dans l'expression "Je vais installer un représentant" signifie "nommer". Autrement dit, ils suggèrent faussement que le Prophète Adam (psl) n'était pas le premier homme, mais qu'il fut "nommé" comme représentant parmi de nombreuses personnes. Cependant, dans le Coran, ce verbe a les significations suivantes : créer, inventer, traduire, faire, installer et donner.

Voici quelques exemples de versets coraniques où ja'ala est utilisé :

Il vous a créés d'une personne unique et a tiré (ja'ala) d'elle son épouse. Et Il a fait descendre [créé] pour vous huit couples de bestiaux… (Coran, 39 : 6)

Dis : "C'est Lui Qui vous a crées et vous a donné (ja'ala) l'ouïe, les yeux et les cœurs." Mais vous êtes rarement reconnaissants ! (Coran, 67 : 23)

Comme on le voit dans ces versets, ja'ala a différentes significations. De plus, de nombreux versets énoncent que le Prophète Adam (psl) fut créé de la terre. Ces versets prouvent que le Prophète Adam (psl) n'était pas un homme parmi d'autres, mais que sa création était spéciale et différente.

Le Coran révèle un autre fait important sur le Prophète Adam : son expulsion du jardin d'éden. Comme l'énoncent ces versets :

O enfants d'Adam ! Que le diable ne vous tente point, comme il a fait sortir du paradis vos père et mère, leur arrachant leur vêtement pour leur rendre visibles leurs nudités. Il vous voit, lui et ses suppôts, d'où vous ne les voyez pas. Nous avons désigné les diables pour alliés à ceux qui ne croient point. (Coran, 7 : 27)

Et Nous dîmes : "O Adam, habite le paradis toi et ton épouse, et nourrissez-vous-en de partout à votre guise ; mais n'approchez pas de l'arbre que voici : sinon vous seriez du nombre des injustes." Peu de temps après, Satan les fit glisser de là et les fit sortir du lieu où ils étaient. Et Nous dîmes : "Descendez (du paradis) ; ennemis les uns des autres. Et pour vous il y aura une demeure sur la terre, et un usufruit pour un temps. (Coran, 2 : 35-36)

Ces versets sont parfaitement clairs. Dieu créa le Prophète Adam (psl) de la terre. Le Prophète Adam est une création particulière, ce qui peut être compris aussi de son existence au paradis, puis de son expulsion. Pourtant, les musulmans qui croient à tort en l’évolution ignorent cette vérité évidente et ils maintiennent que le "paradis" ne fait pas ici référence au paradis de l'au-delà mais à un endroit merveilleux sur terre, malgré le fait que le Coran précise plusieurs caractéristiques du paradis dans lequel le Prophète Adam fut créé. Par exemple, que le paradis contient les anges et les démons, et que les anges parlent avec Dieu. C'est une erreur de produire des interprétations forcées et de chercher des preuves pour l'évolution quand les versets sont si clairs sur ce sujet.

De nombreux versets disent que les gens sont les descendants du Prophète Adam. Comme le Coran nous l'indique :

Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes : "Ne suis-Je pas votre Seigneur ?" Ils répondirent : "Mais si, nous en témoignons..." – afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : "Vraiment, nous n'y avons pas fait attention", ou que vous auriez dit (tout simplement) : "Nos ancêtres autrefois donnaient des associés à Dieu, et nous sommes leurs descendants, après eux. Vas-Tu nous détruire pour ce qu'ont fait les imposteurs ?" (Coran, 7 : 172-173)

News Rescue :

http://newsrescue.com/error-creation-water-indicates-evolutionary-creation/#axzz4xanX4Cvl

2018-07-09 22:09:58

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top