Le Mensonge de l'Evolution

LE MENSONGE DE L’EVOLUTION

Téléchargez le livre

Download (DOC)
Lisez en ligne
Download (PDF)
Acheter le livre
Les commentaires

LES CHAPITRES DU LIVRE

< <
21 / total: 22
Le Mensonge de L'evolution - Harun Yahya

LE MENSONGE DE L'EVOLUTION

 


La couverture agrandie du livre
Tlcharger le livre en tant que format pdf
Tlcharger le livre en tant que fichier word

CHAPITRE 19

La relativit du temps et la ralit du destin

Tous les faits mentionns prcdemment dmontrent qu'en ralit l'"espace trois dimensions" n'existe pas, que cet espace est un prjug compltement inspir de perceptions et qu'un tre passe sa vie entire dans le "vide". Affirmer le contraire devrait tenir d'une croyance superstitieuse dnude de raison et de vrit scientifique, car il n'y a aucune preuve valable de l'existence d'un monde matriel trois dimensions.

Ce fait rfute la premire prsomption de la philosophie matrialiste qui est la base de la thorie de l'volution. C'est la prsomption que la matire est absolue et ternelle. La deuxime supposition sur laquelle repose la philosophie matrialiste est que le temps est absolu et ternel. Elle est aussi superstitieuse que la premire.

La perception du temps

La perception que nous appelons le temps est, en fait, une mthode par laquelle un moment est mis en comparaison avec un autre. Nous pouvons expliquer cela par un exemple. Quand une personne, par exemple, tape un objet, elle entend un son particulier. Quand elle tape le mme objet cinq minutes aprs, elle entend un autre son. La personne peroit qu'il y a un intervalle entre le premier son et le second et elle appelle cet intervalle "temps". Cependant, lorsqu'elle entend le second son, le premier son qu'elle avait entendu n'est plus qu'une imagination dans son esprit. C'est tout simplement une petite information dans sa mmoire. La personne formule la perception du "temps" en comparant le moment dans lequel elle vit avec ce qu'elle a en mmoire. Si cette comparaison n'est pas faite, il ne peut y avoir de perception de temps.


 

La notion de temps est totalement subjective. Si pour certains, un certain laps de temps semble durer longtemps, il peut paratre court pour d'autres. Afin d'tre fixs, nous avons besoin d'horloges et de calendriers, sans quoi nous sommes incapables de l'apprcier correctement.

Paralllement, une personne fait une comparaison quand elle voit quelqu'un entrer dans une chambre par la porte et s'asseoir dans un fauteuil au milieu de la pice. Aussitt que cette personne est assise sur le fauteuil, les images lies aux moments o elle ouvre la porte, marche dans la pice et se dirige vers le fauteuil sont compiles comme des bouts d'information dans le cerveau. La perception du temps survient quand la personne compare l'homme assis sur le fauteuil avec ces informations dont elle dispose.

En bref, le temps vient exister par la suite de la comparaison tablie entre certaines illusions emmagasines dans le cerveau. Si l'homme ne possdait pas de mmoire, son cerveau ne ferait pas de telles interprtations et la perception du temps n'aurait jamais t possible. La raison pour laquelle une personne dtermine avoir trente ans est qu'elle a accumul dans son esprit les informations relatives ces trente annes. Si elle n'avait pas de mmoire, cette personne n'aurait pas pens l'existence d'une telle priode ancienne, elle se serait seulement arrte sur le simple "moment" qu'elle vit.

L'explication scientifique de l'intemporalit

Essayons d'expliquer le sujet en citant divers scientifiques et rudits en la matire. Au sujet du temps qui s'coule dans le pass, le clbre intellectuel et prix Nobel, le professeur de gntique Franois Jacob, nonce ce qui suit dans son livre Le jeu des possibles:

"La projection inverse des films nous permet d'imaginer un monde dans lequel le temps se droule dans le sens inverse. Un monde dans lequel le lait se spare du caf et ressort de la tasse pour revenir la bouteille de lait; un monde o les rayons de lumire surgissent des murs pour tre capturs (centre de gravit) au lieu de provenir d'une source lumineuse; un monde dans lequel une pierre ressort de l'eau pour revenir la paume de la main grce l'tonnante collaboration d'un grand nombre de gouttes d'eau qui permettent cette pierre de jaillir de l'eau. Ceci dit dans un monde pareil, o le temps a des caractristiques si inverses, le processus de notre cerveau et la manire dont notre mmoire rcolte l'information s'inverseraient galement. Ceci s'applique galement au pass et au futur et nous finissons par percevoir le monde tel qu'il nous parat aujourd'hui." 214

Puisque notre cerveau est habitu une certaine squence d'vnements, le monde ne fonctionne pas comme nous l'avons expliqu plus haut et nous supposons que le temps s'coule toujours dans le futur. Cependant, c'est une dcision purement crbrale et donc compltement relative. En ralit, nous ne pouvons jamais savoir comment le temps passe ni s'il s'coule rellement. Ceci indique que le temps n'est pas un fait absolu, mais juste un genre de perception.

La relativit du temps est un fait vrifi aussi par le plus important physicien du 20me sicle, Albert Einstein. Lincoln Barnett crit dans son livre The Universe and Dr. Einstein (L'Univers et le Docteur Einstein):

"Comme il l'a fait pour l'espace absolu, Einstein a mis de ct le concept du temps absolu - celui d'un coulement constant, invariable et inexorable du temps universel, allant du pass infini vers le futur infini. Une grande partie du mystre qui a toujours entour la thorie de la relativit mane du fait que l'tre humain a toujours hsit de reconnatre que le sens du temps, l'instar de la couleur, est une forme de perception. A l'instar de l'espace qui n'est qu'un simple ordre d'objets matriels, le temps est tout simplement un ordre possible d'vnements. La subjectivit du temps est parfaitement explique selon les mots mmes de Einstein: "Les expriences d'un individu nous apparaissent organises dans une srie d'vnements. Dans cette srie, les vnements que nous nous rappelons semblent tre ordonns selon le critre de "antrieur et postrieur". Par consquent, il existe temps subjectif (temps I) Ce concept n'est pas mesurable. Je suis en mesure en effet d'attribuer des chiffres aux vnements de faon ce que un plus grand chiffre quivaille un vnement postrieur plutt qu' un vnement antrieur." 215



La perception du temps survient quand on compare un moment avec un autre. Par exemple, nous pensons qu'il y a un certain laps de temps entre le moment o deux personnes qui se rencontrent se tendent les mains et le moment o ils se serrent les mains.

Comme le cite Barnett dans son livre, Einstein lui-mme a indiqu que "l'espace et le temps sont des formes d'intuition qui ne peuvent se dissocier de notre conscience tout comme nos concepts de couleur, de forme ou de taille". Selon la thorie de la relativit gnrale, "le temps n'a d'existence indpendante sauf l'ordre des vnements par lequel nous le comptons".216

Puisque le temps est une perception, il dpend entirement de celui qui le peroit; il est donc relatif.

La vitesse laquelle le temps s'coule diffre selon les rfrences utilises pour le compter car le corps humain ne dispose d'aucune horloge naturelle qui indiquerait prcisment la vitesse laquelle le temps passe. Comme Lincoln Barnett crivait: "Tout comme la couleur n'existe pas sans un il pour la discerner, ni l'instant, ni l'heure, ni la journe ne sont des moments sans un vnement qui les marque." 217

La relativit du temps est perue dans les rves. Bien que notre rve semble durer des heures, il ne dure en ralit que quelques minutes ou quelques secondes.

Examinons un exemple pour expliquer le sujet davantage. Supposons que nous soyons installs dans une chambre avec une seule fentre et que nous y soyons enferms pendant une certaine priode de temps. Dans la pice une horloge permet de calculer le temps coul. Supposons qu'en mme temps, il nous est possible de voir par la fentre de la pice le lever et le coucher du Soleil certains intervalles. Quelques jours plus tard, si l'on nous demande combien de temps nous avons pass dans la pice, notre rponse serait base sur les informations recueillies en regardant l'horloge de temps autre et sur le calcul que nous aurions fait en nous rfrant au nombre de fois que le Soleil se serait lev et couch. Supposons, par exemple, que nous estimons avoir pass trois jours dans une pice. Si la personne qui nous a install dans cette pice nous apprend que nous avons pass deux jours seulement dans la pice et que le Soleil que nous avons vu par la fentre tait un faux soleil produit par une machine de simulation et que l'horloge tait spcialement rgle pour tourner plus vite, le calcul que nous avons fait n'a aucun sens.

Cet exemple confirme que les informations que nous avons de la vitesse de l'coulement du temps sont bases sur des rfrences relatives. La relativit du temps est un fait scientifique prouv aussi par la mthodologie scientifique. La thorie de la relativit gnrale d'Einstein maintient que la vitesse du temps change selon la vitesse de l'objet et sa distance du centre de gravit. Quand la vitesse augmente, le temps est raccourci, comprim et ralenti comme s'il se mettait au point "mort".

Laissez-nous expliquer cela avec un exemple donn par Einstein lui-mme. Imaginons deux jumeaux, l'un des deux reste sur Terre tandis que l'autre part en voyage dans l'espace la vitesse lumire. A son retour, le voyageur verra que son frre a grandi plus que lui. La raison en est que le temps passe beaucoup plus lentement pour la personne qui voyage la vitesse de la lumire. Si l'on applique le mme exemple un pre qui voyage dans l'espace et son fils rest sur Terre, si le pre avait 27 ans lorsqu'il est parti et son fils avait 3 ans, quand le pre revient sur Terre 30 annes plus tard (temps sur Terre), le fils aura 33 ans mais le pre n'aura que 30 ans.218

Nous devrions indiquer que cette relativit du temps n'est pas cause par le ralentissement ou l'acclration des horloges ou la diminution d'un ressort mcanique. Elle est plutt le rsultat de priodes diffrencies d'opration du systme matriel entier qui opre aussi profondment que des particules sous-atomiques. Autrement dit, le ralentissement du temps n'est pas comme une image diffuse au ralenti pour la personne qui le vit. Dans le cas o le temps ralentit, les battements de cur de la personne, la reproduction des cellules, les fonctions du cerveau et ainsi de suite, tout fonctionne plus lentement que chez la personne qui bouge lentement sur Terre. La personne continue sa vie quotidienne et ne remarque nullement le ralentissement du temps. Certes, le ralentissement ne devient mme pas apparent jusqu' ce que la comparaison soit faite.

La relativit dans le Coran

La conclusion laquelle nous sommes amens par les rsultats de la science moderne est que le temps n'est pas un fait absolu comme le supposent les matrialistes mais seulement une perception relative. Le plus intressant est que ce fait, inconnu par la science jusqu'au 20me sicle, a t dvoil l'humanit 14 sicles auparavant dans le Coran. Il y a dans le Coran diverses rfrences la relativit du temps.

Il est possible de voir le fait scientifiquement prouv que le temps est une perception psychologique qui dpend des vnements, des circonstances et conditions dans beaucoup de versets du Coran. Par exemple, la vie entire d'une personne est un temps trs court comme indiqu dans le Coran:

Le Jour o Il vous appellera, vous Lui rpondrez en Le glorifiant. Vous penserez cependant que vous n'tes rests (sur terre) que peu de temps. (Sourate al-Isra', 52)

Et le jour o Il les rassemblera, ce sera comme s'ils n'taient rests (dans leur tombeau) qu'une heure du jour et ils se reconnatront mutuellement. Perdants seront alors ceux qui auront trait de mensonge la rencontre d'Allah et ils n'auront pas t bien guids. (Sourate Yunus, 45)

Dans certains versets, il est indiqu que les gens peroivent le temps diffremment et que les gens parfois peuvent percevoir une priode de temps trs courte comme interminable. La conversation suivante tenue entre des personnes pendant leur jugement dans l'Au-del en est un bon exemple:

Il dira: "Combien d'annes tes-vous rests sur terre?". Ils diront: "Nous y avons demeur un jour ou une partie d'un jour. Interroge donc ceux qui comptent." Il dira: "Vous n'y avez demeur que peu (de temps), si seulement vous saviez." (Sourate al-Mu'minne, 112-114)

Dans d'autres versets, il est nonc que le temps peut s'couler des cadences diffrentes dans des circonstances diffrentes:

Et ils te demandent de hter (l'arrive) du chtiment. Jamais Allah ne manquera sa promesse. Cependant, un jour auprs de ton Seigneur, quivaut mille ans de ce que vous comptez. (Sourate al-Hajj, 47)

Les anges ainsi que l'Esprit montent vers Lui en un jour dont la dure est de cinquante mille ans. (Sourate al-Ma'arij, 4)

Ces versets sont tous des expressions manifestes de la relativit du temps. Le fait que ce rsultat, que la science a compris seulement rcemment dans le 20me sicle, a t communiqu l'homme 1.400 annes auparavant par le Coran est une indication de la rvlation du Coran par Dieu, Qui inclut l'espace et le temps entiers.

La narration dans beaucoup d'autres versets du Coran rvle que le temps est une perception. C'est particulirement vident dans les histoires coraniques. Par exemple, Dieu a maintenu les Compagnons de la Grotte, un groupe de croyants mentionns dans le Coran, dans un sommeil profond pendant plus de trois sicles. Lorsqu'ils se sont rveills, ces gens pensaient qu'ils n'taient rests dans cet tat que peu de temps et ne pouvaient imaginer combien de temps ils avaient dormi:

Alors, Nous avons assourdi leurs oreilles, dans la caverne pendant de nombreuses annes. Ensuite, Nous les avons ressuscits, afin de savoir lequel des deux groupes saurait le mieux calculer la dure exacte de leur sjour. (Sourate al-Kahf, 11-12)

Et c'est ainsi que Nous les ressuscitmes, afin qu'ils s'interrogent entre eux. L'un parmi eux dit: "Combien de temps avez-vous demeur l?" Ils dirent: "Nous avons demeur un jour ou une partie d'un jour". D'autres dirent: "Votre Seigneur sait mieux combien (de temps) vous y avez demeur (Sourate al-Kahf, 19)

La situation raconte dans le verset ci-dessous est aussi une preuve que le temps est en vrit une perception psychologique:

Ou comme celui qui passait dans un village dsert et dvast: "Comment Allah va-t-il redonner vie celui-ci aprs sa mort?" dit-il. Allah donc le fit mourir et le garda ainsi pendant cent ans. Puis Il le ressuscita en disant: "Combien de temps as-tu demeur ainsi?" "Je suis rest un jour," dit l'autre, "ou une partie d'une journe." "Non," dit Allah, "tu es rest cent ans. Regarde donc ta nourriture et ta boisson: rien ne s'est gt; mais regarde ton ne Et pour faire de toi un signe pour les gens, et regarde ces ossements, comment Nous les assemblons et les revtons de chair". Et devant l'vidence, il dit: "Je sais qu'Allah est Omnipotent." (Sourate al-Baqarah, 259)

Le verset ci-dessus insiste clairement que le temps n'a pas de prise sur Dieu Qui l'a cr. L'homme, en revanche, est li par le temps qui est ordonn par Dieu. Comme dans le verset, l'homme n'est mme pas capable de savoir combien de temps il est rest endormi. Dans un tel tat, affirmer que le temps est absolu (comme le font les matrialistes avec leur mentalit tordue), serait trs draisonnable.

Le destin

La relativit du temps lucide une question trs importante. La relativit est si variable qu'une priode de temps qui nous parat durer des milliards d'annes, peut durer seulement une seconde dans une autre dimension. De plus, une priode de temps norme qui pourrait durer du dbut du monde jusqu' sa fin, peut ne pas durer qu'une seconde mais juste un instant dans une autre dimension.

C'est l'essence mme du concept du destin, un concept qui n'est pas bien compris par la plupart des gens, surtout par les matrialistes, qui le nient compltement. Le destin est la connaissance parfaite de Dieu de tous les vnements passs ou venir. Une majorit de gens se demande comment Dieu peut dj connatre des vnements qui n'ont pas encore t vcus, ce qui les mne chouer comprendre l'authenticit du destin. Cependant, "les vnements qui ne se sont pas encore produits" ne sont pas encore vcus seulement par nous. Dieu n'est pas li par le temps ou l'espace car Il les a Lui-mme crs. Pour cette raison, le pass, l'avenir et le prsent sont les mmes pour Dieu; pour Lui, tout a dj eu lieu et est fini.

Lincoln Barnett explique comment la thorie de la relativit gnrale mne ce fait mentionn dans The Universe and Dr. Einstein: selon Barnett, l'Univers ne peut tre "peru dans toute majest que par un intellect cosmique".219 Cette volont que Barnett appelle "l'intellect cosmique" est la sagesse et la connaissance de Dieu, Qui rgne sur l'Univers entier. Tout comme nous voyons aisment le dbut, le milieu et la fin d'une rgle et toutes les units entre eux comme des espaces de bout en bout, Dieu connat le moment que nous exprimentons depuis son dbut jusqu' sa fin. Les gens font l'exprience des incidents seulement lorsque leur temps est arriv, ils sont alors tmoins du destin que Dieu a cr pour eux.

Il est important aussi d'attirer l'attention sur la superficialit de la comprhension errone du destin rpandue dans la socit. Cette fausse conviction du destin tient d'une croyance superstitieuse que Dieu a dtermin un "destin" pour chaque homme mais que les gens peuvent parfois changer ces destins. Par exemple, pour un malade qui a rebrouss le chemin de la mort, les gens font des dclarations superficielles du genre "Il a battu son destin". Toutefois, personne n'est capable de changer son destin. La personne qui revient de loin ne meurt pas parce qu'elle n'est pas encore destine de mourir ce moment. C'est encore le destin de ces gens qui se mentent eux-mmes en disant "j'ai vaincu mon destin" de le dire et de maintenir un tel tat d'esprit.

Le destin est la connaissance ternelle de Dieu et pour Dieu, Qui connat le temps comme un moment seul et Qui prvaut sur l'espace et le temps entiers, tout est dtermin et fini dans la "destine". Nous comprenons aussi travers ce qui est relat dans le Coran que le temps est une seule unit pour Dieu: certains incidents qui nous paraissent se produire dans l'avenir sont raconts dans le Coran d'une telle manire qu'ils ont dj eu lieu longtemps auparavant. Par exemple, les versets qui dcrivent les comptes que les gens doivent rendre Dieu dans l'Au-del sont relats comme des vnements qui se sont dj produits longtemps auparavant:

On souffla alors dans le clairon (de l'Apocalypse) et tous les habitants des cieux et de la terre tombrent foudroys sauf ceux que Dieu a bien voulu pargner. Puis on souffla de nouveau et les voil debout, les yeux grand ouverts. La terre resplendit ( ce moment) de la lumire de son Seigneur. On dposa le Livre et on fit venir les Prophtes et les Martyrs. On jugea entre eux en toute quit et ils ne subissent aucune injustice On conduisit ceux qui avaient mcru l'Enfer en groupes homognes Et l'on conduisit au Paradis, en groupes homognes, ceux qui avaient craint pieusement leur Seigneur... (Sourate az-Zumar, 68-73)

Certains autres versets ce sujet sont:

Chaque me vint alors accompagne d'un conducteur et d'un tmoin. (Sourate Qaf, 21).

en rcompense de leur patience, Il leur donna le Paradis et soie. Ils y sont accouds sur des lits dais et ils n'y voient ni soleil ni froid glacial. (Sourate al-Insan, 12-13)

"Aujourd'hui, donc, se sont ceux qui ont cru qui rient des infidles." (Sourate al-Mutaffifune, 34)

Et les criminels virent le feu. Ils furent alors convaincus qu'ils allaient y tomber et ils ne trouvrent nul endroit o le fuir. (Sourate al-Kahf, 53)

Comme nous l'avons vu, les vnements qui vont se produire aprs notre mort (de notre point de vue) sont relats dans le Coran comme des vnements dj vcus et passs. Dieu n'est pas li par le temps relatif dans lequel nous sommes confins. Dieu a dcid ces choses dans l'intemporalit: les gens les ont dj excuts et tous ces vnements ont t entirement vcus et sont termins. Il est imparti dans le verset suivant que chaque vnement, qu'il soit grand ou petit, est connu de Dieu et enregistr dans un livre:

Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne rciteras aucun passage du Coran, vous n'accomplirez aucun acte sans que Nous soyons tmoin au moment o vous l'entreprendrez. Il n'chappe ton Seigneur ni le poids d'un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus lger ou plus grand qui ne soit dj inscrit dans un livre vident. (Sourate Yunus, 61)

L'inquitude des matrialistes

Les problmes examins dans ce chapitre, notamment la vrit sur la matire, l'intemporalit, et le vide (nant), sont certes extrmement clairs. Comme nous l'avons exprim prcdemment, ces notions ne sont absolument pas un genre de philosophie ou une manire de penser, mais des vrits claires comme l'eau de roche et impossibles nier. En plus du fait que c'est une ralit technique, la preuve logique et rationnelle n'admet aucune autre alternative ce problme: l'Univers est une entit illusoire avec toutes les matires qui le composent et tous les gens qui y vivent. Il est une collection de perceptions.

Les matrialistes ont eu beaucoup de difficults comprendre ce problme. Par exemple, si nous revenons l'exemple de l'autobus de Politzer: bien que Politzer ait su techniquement qu'il ne pouvait agir sans ses perceptions, il ne pouvait que l'admettre pour certains cas. C'est--dire, pour Politzer, les vnements ont lieu dans le cerveau jusqu' ce que l'autobus s'crase, mais aussitt que l'accident d'autobus a lieu, les vnements s'vacuent du cerveau pour retrouver une ralit physique. Le dfaut logique de ce point est trs clair. Politzer a fait la mme erreur que le philosophe matrialiste Johnson qui disait: "Je frappe la pierre, mon pied me fait mal, donc mon pied existe", et il ne pouvait donc pas comprendre que le choc ressenti aprs l'impact de l'autobus tait en fait aussi une simple perception.

La raison subliminale pour laquelle les matrialistes ne peuvent pas comprendre cette question est leur crainte de la ralit qu'ils devront affronter quand ils auront compris. Lincoln Barnett nous informe que certains scientifiques avaient "discern" ce sujet:

"Avec la rduction faite par les philosophes de toute ralit objective un monde ombreux de perceptions, les scientifiques sont devenus conscients de la limitation alarmante des sens de l'homme." 220

Toute rfrence sur le fait que la matire et le temps sont des perceptions suscite une grande crainte chez les matrialistes, parce que ce sont les seules notions sur lesquelles ils reposent comme des tres absolus. Dans un sens, ils vnrent ces notions comme des idoles parce qu'ils pensent qu'ils ont t crs par la matire et le temps ( travers l'volution).

Lorsque les matrialistes sentent que l'Univers dans lequel ils pensent vivre, le monde, que leur propre corps, les autres individus, les autres philosophes matrialistes qui influencent leurs ides, bref, que tout, n'est qu'une perception, ils sont saisis par l'horreur. Tout ce dont ils dpendent, tout ce en quoi ils croient, et tout ce quoi ils ont recours disparat subitement. Ils tombent dans un dsespoir qu'ils ressentiront, dans le sens rel du terme, essentiellement, le Jour du Jugement dernier tel qu'il est dcrit dans le verset: "Ils offriront ce jour-l Allah la soumission, et ce qu'ils avaient invent sera perdu pour eux." (Sourate an-Nahl, 87)

A partir de l, les matrialistes essaient de se convaincre eux-mmes de la ralit de la matire et cherchent fabriquer des "preuves" cette fin; ils se cognent la tte contre le mur, donnent des coups dans les pierres, crient mais ne peuvent jamais fuir cette ralit.

Tout comme ils veulent bannir cette ide de leur esprit, ils dsirent que les autres personnes s'en dbarrassent galement. Ils sont aussi conscients que si la vraie nature de la matire tait connue des gens en gnral, le primitivisme de leur propre philosophie et l'ignorance de leur vision du monde seraient mis jour pour tous, et qu'il n'y aurait plus aucune base sur laquelle ils pourraient rationaliser leurs opinions. Ces craintes sont la raison pour laquelle les faits que nous prsentons ici les drangent tellement.

Dieu nonce que les craintes des incroyants seront intensifies dans l'Au-del. Le Jour du Jugement dernier, Il s'adressera eux ainsi:

Et le jour o Nous les rassemblerons tous puis dirons ceux qui auront donn des associs: "O sont donc vos associs que vous prtendiez?" (Sourate al-An'am, 22)

Ensuite, les mcrants seront tmoins de la disparition de leurs possessions, enfants et cercle proche qu'ils avaient suppos tre rels et pris comme partenaires de Dieu. Dieu nous informe de ce fait dans le verset "Vois comment ils mentent eux-mmes! Et comment les abandonnent (les associs) qu'ils inventaient!" (Sourate al-An'am, 24).

La rcompense des croyants

Alors que le fait que le temps et la matire sont une perception alarme les matrialistes, le contraire est vrai pour les vritables croyants. Les gens de foi se rjouissent quand ils ont peru jour le secret cach derrire la matire parce que cette ralit est la cl de toutes les questions. Avec cette cl, tous les secrets sont dvoils. La personne arrive comprendre aisment beaucoup de problmes qu'elle avait du mal saisir auparavant.

Comme nous l'avons prcdemment dit, les questions relatives la mort, au Paradis, l'Enfer, l'Au-del, au changement des dimensions et d'autres questions importantes telles que "O est Dieu?", "Qu'y avait-il avant Dieu?", "Qui a cr Dieu?", "Combien de temps durera la vie dans les cimetires?", "O seront le Paradis et l'Enfer?" et "O se trouvent actuellement le Paradis et l'Enfer?" seront facilement rsolues. Il sera compris avec quelle sorte de systme Dieu a cr l'Univers entier du nant. Si bien qu'avec ce secret, les questions comme "quand" et "o" seront dnudes de sens parce qu'il n'existera plus de temps ni d'espace. Quand la notion du vide sera comprise, l'on comprendra galement que l'Enfer, le Paradis, et la Terre se trouvent tous au mme endroit. Si la notion de l'intemporalit est comprise, l'on comprendra galement que tous les vnements ont lieu au mme moment: rien n'est attendu et le temps ne s'coule pas, parce que tout est dj arriv et tout est rvolu.

Une fois ce secret dvoil, le monde ressemble au paradis pour les croyants. Tous les soucis matriels, les anxits et les peurs disparaissent. La personne comprend que l'Univers tout entier a un seul Souverain, Qui change le monde physique entier comme Il lui plat et tout ce que ce croyant doit faire est de se tourner vers Lui. Il se soumet alors entirement Dieu "en tant dvou Son service" (Sourate al-'Imran, 35).

Comprendre ce secret est la meilleure rcompense au monde.

Avec ce secret, une autre ralit trs importante mentionne dans le Coran est dvoile: le fait que "Dieu est plus prs de l'homme que sa veine jugulaire" (Sourate Qaf, 16). Comme tout le monde le sait, la veine jugulaire est l'intrieur du corps. Qu'est-ce qui pourrait tre plus prs d'une personne que son intrieur? Cette situation peut tre explique aisment par la ralit du vide. Ce verset peut aussi tre mieux compris en assimilant ce secret.

C'est la vrit la plus absolue. Il devrait tre tabli qu'il n'y a aucun autre assistant et fournisseur pour l'homme que Dieu. Il n'y a rien d'autre part Dieu; Il est le seul tre absolu auprs duquel toute personne peut trouver refuge, le seul tre qui on peut faire appel pour de l'aide et le seul tre sur Qui compter pour une rcompense garantie.O que nous soyons, Dieu est prsent.

 
    

214 Franois Jacob, Le jeu des possibles, University of Washington Press, 1982, p. 111.
215 Lincoln Barnett, The Universe and Dr. Einstein, William Sloane Associate, New York, 1948, pp. 52-53.
216 Lincoln Barnett, The Universe and Dr. Einstein, William Sloane Associate, New York, 1948, p. 17.
217 Lincoln Barnett, The Universe and Dr. Einstein, William Sloane Associate, New York, 1948, p. 58.
218 Paul Strathern, The Big Idea: Einstein and Relativity, Arrow Books, 1997, p. 57


 

21 / total 22
Vous pouvez lire le livre LE MENSONGE DE L’EVOLUTION de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top